Saison 1 : digitalise or die !

La nécessaire digitalisation des entreprises

Captivea France, Corinne Yung

Cet article est issu d’une série d’articles sur le thème de la digitalisation des entreprises façon “Casa de Papel”. Pour consulter l’intégralité de la “saga”, cliquez ici.

Dans cette première saison, nous avons décidé d’aborder les raisons qui rendent la digitalisation des organisations inévitables. Le développement du travail collaboratif et à distance suppose agilité et capacité d’adaptation de la part des collaborateurs. Le digital est justement un facilitateur de travail. Et ce n’est pas tout, il permet aussi de fiabiliser les processus, d’améliorer la communication et d’augmenter la productivité. Attention, cette dynamique de progrès suppose que toutes vos équipes soient embarquées dans la démarche de digitalisation. Avant d’aborder tout cela, revenons aux enjeux : évolution, transformation, digitalisation.

digitalisation entreprise

Épisode 1 - Évoluer pour s’ajuster au contexte économique

Chaque prise de décision découle d’un ou plusieurs éléments déclencheurs. Ici, le contexte économique est prépondérant. Internationalisation, concurrence accrue, nouveaux business models, cycles d’innovation ultra rapides… le digital n’est plus seulement un simple canal de communication, mais un nouveau levier de performance à activer qui impacte les stratégies des entreprises et leurs performances financières.

Pour rester compétitifs, les métiers classiques doivent se numériser. Dans un Livre Blanc publié par Retis et Cisco, 76 % des directions interrogées considèrent la transformation numérique comme un sujet stratégique pour les entreprises. À l’image des braqueurs de la Casa de Papel, les entreprises sont amenées à revoir les modes de communication, la préparation et la gestion des projets, interroger leurs objectifs pour aligner leur stratégie, tout en anticipant les possibles difficultés pour pouvoir réagir rapidement. 

Il ne s’agit pas bien sûr de vous improviser braqueur 2.0 (!), mais d’observer l’évolution de vos métiers au fil des années et les outils digitaux nécessaires aujourd’hui pour réussir vos challenges.

L’actualité nous a montré que le contexte économique pouvait aussi être fortement chahuté par l’environnement sanitaire. De nombreuses structures anticipent déjà un éventuel confinement par la mise en place de nouveaux outils pour faciliter le travail à distance ou de solutions assez agiles permettant de s’adapter à ces situations singulières.

Le digital est aussi un facteur d’engagement pour les équipes. Une étude menée par Aruba HPE en 2018 révèle que 60 % des collaborateurs qui travaillent dans des espaces numériques sont plus motivés et plus heureux au travail.

Partie 2 - Transformation digitale : réfléchir avant d’agir

En transformant votre entreprise, vous pourrez peut-être gagner le jackpot ! Cependant, attention à ne pas vous laisser séduire par des bénéfices, certes attractifs, mais qui nécessitent la mise en place d’une démarche appropriée pour les obtenir. L’erreur serait par exemple de jeter votre dévolu sur un logiciel sans avoir défini vos objectifs et votre stratégie au préalable. Le mot d’ordre est donc : méthodologie.

transformation digitale

Posez-vous les bonnes questions et dans le bon ordre :

  • Quels sont vos processus qui peuvent être digitalisés ?

  • Quels sont les métiers concernés ?

  • Quelle équipe sera en charge du projet ?

Pour trouver réponse à ces questions, vous aurez certainement besoin de vous faire accompagner par des experts en transformation digitale. Ils vous aideront à clarifier le cadre, définir les étapes charnières et à choisir ensuite les outils digitaux adaptés. C’est en tous cas ce que nous proposons chez Captivea.

accompagnement digitalisation

Le conseil du Professeur (le cerveau) pour votre transformation digitale :

L’anticipation est le mot d’ordre de tout challenge. Le plan parfait n’existe que si vous avez défini précisément au préalable l’ensemble des différentes étapes, anticipé tous les obstacles que vous pouvez rencontrer, clarifié les plans B, C ou D à activer en cas de problème. Plus votre plan est ambitieux, plus il faut le préparer. Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Cela peut prendre plusieurs mois comme pour la Fabrique de la Monnaie, ou plusieurs années comme pour la Banque d’Espagne.“

transformation digitale des entreprises