Captivea La gestion de projet est toujours une question épineuse au sein des entreprises. Difficile de bien placer le curseur entre liberté et rigidité.

Gestion de projet : faites-la rimer avec agilité et productivité

Philippe Catala
Philippe Catala
    1 avril 2019




























Transformation digitale : Par où commencer  ERP Odoo 

Main Cover

La gestion de projet est toujours une question épineuse au sein des entreprises. Difficile de bien placer le curseur entre liberté et rigidité. En effet, une trop grande flexibilité dans les façons de faire mène souvent à une totale désorganisation. Rigidifier les processus afin d’obtenir une vision plus claire des étapes projets peut par contre alourdir l’organisation interne et démotiver les troupes. Alors, vaut-il mieux créer ses propres outils de gestion de projets dans un tableau Excel ou faire confiance aux logiciels TMS (Task Management Software) leaders du marché ? L’idéal serait une solution intermédiaire qui vous permettrait de structurer sans perdre en agilité, de bénéficier de la puissance d’un logiciel expert sans perdre vos spécificités… Et si elle existait ?

Gestion de projet agile

1) Le combo gagnant entre organisation et agilité

La gestion de projet est une composante essentielle de l’organisation de n’importe quelle entreprise. Sans elle, pas de collaboration, pas de brainstorming constructif, pas de plans d’actions… Gérer un projet peut paraître simple au premier abord : c’est une succession d’étapes, de tâches à réaliser. Cependant, lorsque l’on commence à endosser le rôle de chargé de projet, on se rend vite compte qu’une gestion efficace est plus complexe qu’elle en a l’air. Il peut y avoir différents intervenants, pas toujours sur les mêmes fuseaux horaires et dont les agendas sont parfois surbookés ; une diversité d’outils utilisés mettant à mal une collaboration efficace ; des retours en arrière dans le cycle de vie du projet inhérents aux étapes de validation, etc.

Certains décident de faire sans logiciel dédié et mettent en place des fichiers Excel permettant de suivre l’avancement, découper les tâches… D’autres misent sur la couverture fonctionnelle de l’intranet, des messageries instantanées type Slack ou des réseaux sociaux internes comme Yammer, dans lesquels il est possible de créer des groupes. Toutefois, à partir d’une certaine taille ou d’un certain nombre de projets, ces modes de fonctionnement deviennent vite ingérables. Il est alors nécessaire de s’équiper d’un logiciel TMS dédié. Cela permet de mettre à plat certains workflows, de simplifier, voire d’automatiser, certaines tâches. En clair, c’est un moyen de structurer la gestion de projet afin que chacun s’y retrouve facilement. Toutefois, attention à ne pas vouloir tout cloisonner, standardiser, au risque de perdre complètement votre capacité vous adapter et à évoluer.  

2) Mettre en place des bonnes pratiques pour être plus productif

Il existe des dizaines de logiciels TMS sur le marché : Trello, Taskworld, Asana, Wrike… Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Le défaut le plus souvent cité reste le manque de flexibilité. En effet, la plupart du temps, déployer une solution de gestion de tâches oblige à se conformer à son mode de fonctionnement. Par conséquent, il peut y avoir une vraie perte d’agilité. Ce manque de personnalisation peut ensuite créer une lourdeur administrative et inciter les collaborateurs à finalement retourner vers leurs anciennes méthodes. Et soyons clairs, il vaut mieux l’éviter.

Mais alors, comment trouver un logiciel structurant, qui permet de mettre en place des bonnes pratiques, mais qui s’adapte parfaitement à votre structure ? Et bien, allons faire un tour chez OdooL’éditeur a fait de l’agilité son ADN. Sa suite ERP fonctionnant par brique permet de digitaliser l’entreprise au gré des besoins. Bien évidemment, chacun des modules, dont celui concernant la gestion de projet, est lui aussi très adaptable. Grâce à Odoo vous allez donc être en mesure de profiter de toutes les fonctionnalités clés d’une gestion de projet réussie (Kanban, Gantt, agendas partagés, gestion des deadlines, mise en place d’indicateurs…) sans perdre vos spécificités organisationnelles. Un autre avantage non négligeable avec Odoo ? L’interconnexion.

Bonnes pratiques pour la gestion de projet
Écosystème digital interconnecté

3) Créer un écosystème digital interconnecté

En faisant le choix d’Odoo pour votre gestion de projet, vous vous enlevez une belle épine du pied : la création de passerelles entre votre logiciel de gestion de tâches et tout le reste de votre écosystème. Décider d’intégrer une solution logicielle indépendante vous obligerait à faire de longs paramétrages pour la connecter à l’ERP, au CRM ou au logiciel PLM (Product Lifestyle Management), à réaliser des import/export de fichiers ou à effectuer de nombreuses ressaisies. Dans ce cas là, les risques de shadow IT réapparaissent. Les utilisateurs auront vite fait d’outrepasser les processus en place pour se simplifier la vie.

Avec Odoo, l’avantage est que vous pouvez créer un Digital Workplace sans effort : connecter la production avec la gestion de projet, mais aussi la comptabilité, les RH, la gestion des évènements, etc. La diversité des modules proposés par l’éditeur est si vaste que les possibilités sont quasi infinies.  

Le plus d’Odoo pour la gestion de projet

Un des gros plus d’Odoo pour la gestion de projet, nous en avons parlé tout au long du billet, est son ultra-personnalisation. Vous pouvez par exemple personnaliser le mode Kanban, regrouper les tâches par étape, par responsable, par échéance, etc. Vous pouvez encore changer les intitulés de chaque rubrique, créer des étapes spécifiques pour chaque projet. Odoo va également très loin dans les analyses disponibles, afin que vous puissiez suivre la rentabilité et la performance associées à chaque projet.

Le plus d'Odoo
Odoo CMS - une grande photo
 
Philippe Catala

Par Philippe Catala , le 1 avril 2019


E-commerce, marketplace : Odoo vous facilite la vie

Baptiste Gavarini

Lire le suivant