Captivea

ERP, CRM : qui est le maître des données ?

Captivea
Captivea
    12 septembre 2019





















Expliquez les bénéfices de votre offres. N'écrivez pas au sujet des articles ou des services ici, écrivez à propos des solutions.




Expliquez les bénéfices de votre offres. N'écrivez pas au sujet des articles ou des services ici, écrivez à propos des solutions.





Transformation digitale : Par où commencer  ERP Odoo 

Main Cover

On oppose bien souvent l’ERP et le CRM dans l’administration d’une entreprise à l’ère du numérique. Entre un progiciel de gestion intégrée qui couvre en globalité l’organisation, et le CRM, outil précieux de l’activité commerciale, qui permet de piloter toute la relation client, des conflits d’intérêts naissent, sur le plan du data management notamment.

Se pose alors la question de qui, entre l’ERP ou le CRM, doit mener la danse dans la distribution de l’information, au sein de l’entreprise et auprès de l’ensemble de ses parties prenantes. Qui doit “diriger” les données ? Le point dans ce billet, au diapason des dernières innovations en vigueur sur ces deux marchés.

L’ERP, un “métronome” du data management au sein de l’organisation

La logique voudrait que le logiciel qui a une vision globale de l’entreprise soit le maître de la donnée.

De par sa transversalité opérationnelle sur les diverses strates, nous vous incitons à placer l’ERP en pilote de la circulation de la donnée au sein de votre système d’information. C’est lui qui devra détenir la version unique et véritable de toutes les datas de l’organisation. La comptabilité se pose une question sur une vente complexe, c’est à l’ERP qu’elle se référera et non pas au CRM, comme elle aurait pu le faire si les deux outils n’étaient pas connectés.

Les bons ERP proposent en effet un véritable traitement de la donnée, beaucoup plus poussé que dans la grande majorité des CRM. Avec un ERP, vous pouvez ainsi classer, archiver, sécuriser vos documents à l’instar d’un logiciel de GED. Les solutions ERP offrent aussi des fonctionnalités multiples de gestion de la donnée (collecte, suivi, analyse, historisation, actions correctives…). Cette puissance fonctionnelle est un des principaux arguments qui fait d’eux les maîtres de la donnée au sein des entreprises. 

Texte Odoo et bloc d'image

Le CRM va-t-il bientôt supplanter l’ERP ?

Odoo image et bloc de texte

On en parle de plus en plus. Les grandes références en matière de CRM, comme SalesForce ou SugarCRM, souhaitent étendre les fonctionnalités de leur solution, pour couvrir de plus en plus de domaines de l’entreprise 2.0.

Le marché des applications de gestion de la relation client est d’ailleurs en croissante constante (+15% en 2019), tandis que celui des ERP stagne. Pour quelles raisons ?

D’abord, parce que les CRM se diversifient à vitesse grand V. De plus en plus d’éditeurs proposent des versions “augmentées” de logiciel de gestion de la relation client. Dopés à l’IA et connectés à toutes les applications de prise de contact client, les CRM collectent et analysent de plus en plus de données. Un exemple flagrant de cette évolution : À travers le rachat de Tableau (spécialiste des analytics et de la visualisation des données) à l’été 2019 par, SalesForce. L’éditeur, le leader des CRM, fait un pas en avant significatif dans la gestion des données en entreprise, et montre sa volonté de supplanter l’ERP dans cette optique.

De plus, on le sait, la donnée client est le nouvel or noir des entreprises. Logique donc que ces solutions prennent une place de plus en plus importante dans les coeurs des dirigeants, au détriment des ERP parfois.

Faut-il pour autant se fier à la montée en puissance du CRM, et faire d’un logiciel de gestion de la relation client le maître de ses données dans l’organisation ? Selon nous, non !

L’ERP a encore de très beaux jours devant lui. Bien entendu, certains éditeurs de progiciels de gestion sont amenés à disparaître n’ayant pas su évoluer suffisamment rapidement, mais les nouveaux entrants tels que Odoo ont un bel avenir assuré. Attention donc à ce que peuvent raconter les médias. Le CRM, à l’instar de SalesForce est, certes, en pleine croissance, mais il reste loin de pouvoir voler la vedette à l’ERP dans la gestion des données.

Captivea

Par Captivea , le 12 septembre 2019


5 bonnes raisons de connecter son CRM à son ERP

Captivea

Lire le suivant